Victor Segalen, Œuvres complètes, Volume 2

Victor Segalen, Œuvres complètes, sous la direction de Philippe Postel

Volume 2

Premiers Écrits sur l’art (Gauguin, Moreau, sculpture)

Textes établis par Colette Camelin et Carla van den Bergh, annotés et commentés par Colette Camelin

 

« Voir le monde, et puis, ayant vu le monde, dire sa vision du monde » : telle est, selon Victor Segalen, la « justification » de l’entreprise artistique. Médecin de la marine, critique d’art, archéologue en Chine, Segalen a vu le monde ; poète en ses vers comme en ses proses, il a dit sa vision avec une force rare. La formule de Mallarmé à propos de Gauguin, « tant de mystère dans tant d’éclat », conviendrait aussi à celui qui fut un des rares écrivains contemporains à « comprendre » le sculpteur de la Maison du Jouir.

 Les Premiers écrits sur l’art de Segalen comportent en effet cinq textes suscités par l’œuvre et la vie de Gauguin, Gauguin dans son dernier décor, article publié au Mercure de France en 1904, Hommage à Gauguin, préface aux lettres de Gauguin à Georges Daniel de Monfreid, suivis d’un dialogue, Pensers Païens, d’un roman inachevé, Le Maître-du-Jouir, dont « Gauguin » est le héros et d’une nouvelle, La Marche du feu. Pendant qu’il écrivait ces textes, Segalen a rédigé une étude inachevée, Gustave Moreau, Maître imagier de l’orphisme, et une conférence sur la sculpture, Quelques musées par le monde. À l’occasion de ces textes critiques, il élabore sa propre poétique et prépare des fiction, ainsi Gauguin devient-il un personnage de roman, car, chez Segalen, les recherches érudites stimulent l’imagination.

Nous présentons une édition des textes entièrement revus d’après les manuscrits conservés à la Bibliothèque nationale. Segalen, mort en 1919 à quarante et un ans, a laissé une grande partie de son œuvre en chantier, Le Maître-du-Jouir et Gustave Moreau, Maître imagier de l’orphisme par exemple. Nous avons cherché à permettre au lecteur d’appréhender le travail de Segalen  — ses recherches, ses plans, son atelier en somme. Nous présentons une transcription nouvelle des textes (des erreurs de lecture des éditions antérieures sont corrigées) ; nous indiquons en fin de chapitre des « variantes » issues des premiers manuscrits ou des passages biffés et des annotations marginales figurant sur la page. Les textes de Hommage à Gauguin, du Maître-du-Jouir, sont suivis d’importants dossiers inédits comprenant des plans, des brouillons, des notes de lecture très éclairantes. On trouve par exemple dans le dossier du Maître-du-Jouir des citations de lettres de Gauguin, de la Bible, des Védas, relevées par Segalen, des recherches sur les tentatives de restauration du paganisme. Le dossier de Gustave Moreau Maître imagier de l’orphisme comporte une documentation intéressante sur l’orphisme.

La pensée et l’écriture de Segalen sont précisément situées dans le contexte intellectuel et artistique de son époque. Les notices et les notes en bas de page apportent des précisions sur les livres, les tableaux, les sculptures auxquels Segalen fait allusion. Il s’agit de présenter les voies ouvertes par Segalen dans ses premiers textes où il affirme sa pensée, en dialogue et parfois en conflit avec les idées et l’art de son temps.  Les œuvres présentées ici, à bien des égards, tracent un chemin qu’il poursuivra dans Peintures, Le Fils du Ciel et Chine. La grande statuaire.

 

Colette Camelin est professeur de littérature française à l’université de Poitiers. Elle s’intéresse à l’articulation entre l’écriture poétique et l’histoire des idées, la philosophie et les sciences. Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés à Saint-John Perse, notamment Éclat des contraires, la poétique de Saint-John Perse (CNRS éditions, 1998), L’imagination créatrice de Saint-John Perse (Hermann, 2007). Elle a publié des articles sur des œuvres de Senghor, Follain, Lorand Gaspar, Gamaleya, Temple, Modiano.

 

Carla van den Bergh est agrégée de Lettres modernes et l’auteur d’une thèse sur le verset dans la poésie française aux xixe et xxe siècles (Paris IV-Sorbonne). Elle a publié des articles de stylistique et d’histoire littéraire portant sur Segalen, Saint-John Perse et la poésie contemporaine.