Cahier de l'Herne Victor Segalen, réédition augmentée

A l'occasion du centenaire de la mort de Victor Segalen, les éditions de l'Herne publient le 17 avril 2019 une nouvelle édition, augmentée, du Cahier qu'elles avaient consacré à l'auteur en 1998.

 

Flyer pdf

 

Informations diverses pour l'année 2019

  1. Publications :

Segalen 1919-2019 « Attentif à ce qui n’a pas été dit », actes du Colloque de Cerisy, Colette Camelin directrice, éditions Hermann, avril 2019.

Colette Camelin, « La correspondance de guerre de Victor Segalen (du 1er août 1914 au 20 mai 1919) », in Blaise Cendrars en correspondances, textes réunis par Marie-Paule Berranger, KOMODO 21 http://komodo21.fr

Choix de lettres de Victor Segalen, édité par Dominique Lelong et Mauricette Berne, octobre 2019.

Édition de Segalen dans la Bibliothèque de la Pléiade (Christian Doumet, Jean-François Louette, Philippe Postel), 2020.

Cahier Victor Segalen n° 4 Traduire Segalen (Philippe Postel dir.), automne 2019.

Jean-Luc Coatalem, Mes pas vont ailleurs, Le Livre de Poche, mai 2019 (traduction en chinois, Shanghai Culture éditeur, automne 2019).

 

  1. Colloques et manifestations :

Victor Segalen 7 au 31 mai 2019 à l’espace Andrée Chedid (Issy-les-Moulineaux) : exposition de photographies, lectures de textes, conférences, rencontres avec des lycéens (Corentin Segalen, Dominique Lelong, Philippe Postel, Colette Camelin, Muriel Détrie).

Les traces alternées de Victor Segalen : une exploration de sa correspondance (1893-1919), 21-22 mai 2019, colloque organisé par la Faculté des Lettres Victor Segalen, Brest.

Rencontres Segalen, École des Filles, Huelgoat (30 mai-2 juin 2019).

Forum sur Segalen à la Maison de la Chine, Paris (automne 2019).

Segalen est présent dans l’exposition « Récits du monde », jusqu’au 17 février 2019, à l’Imec, abbaye Notre-Dame d’Ardenne, Saint-Germain-la-Blanche-Herbe (Calvados). Imec-archives.com

Festival Photo en Poésie de Landivisiau (29) du 10 mai au 31 août 2019 : Dans le sillage de Segalen (jury présidé par Jean-Yves Le Disez, ancien doyen de la Faculté des lettres de Brest)

 

  1. Conférences :

Colette Camelin : Voyager en Chine avec Victor Segalen à l’Université de Reims (rue du lieutenant Herduin, Reims) :

3 décembre 16h « Segalen découvre la Chine en 1909 » (Briques et Tuiles) : « Chine premières impressions » en 1909 et cent ans après.

12 décembre 14h « Segalen vit à Pékin, près de la Cité Interdite » (René Leys) : la question du pouvoir impérial à la fin de l’empire et aujourd’hui.

6 mars 16h « La grande équipée jusqu’à la frontière du Tibet » (Équipée) : le grand Ouest chinois et le Tibet cent ans après.

3 avril 16h « Segalen et l’art chinois : porcelaines, laques, peinture, statues » (Chine. La grande statuaire) Une manière différente de vivre et de penser le monde.

9 mai 16h « Ce que Segalen a appris de la littérature chinoise » (Stèles, Peintures) : la culture chinoise est-elle radicalement « Autre » ou est-elle une expérience humaine partageable ?

Colette Camelin : 14 février 14h Les « visions » de la Chine de Victor Segalen (Université de Poitiers, Faculté des Lettres).

Jean-Luc Coatalem : le 9 et 10 mars au Festival de Guingamp avec une table ronde autour de Victor Segalen ; 22 mars « Rimbaud/Bouvier/ Segalen » à Skopje dans le cadre de la Francophonie ; 24 mai à la Librairie Dialogues, 25 mai à la Médiathèque des Capucins (Brest) ; 25 mai au Chenal (Porspoder).

 

 

  1. Thèse et HDR

Habilitation à diriger les Recherches : Li Ma État, pouvoir et légitimité : de la Chine impériale à la République populaire de Chine (14e – 21e siècles) Université de Picardie Jules Verne, 29 novembre 2018. (Cite la correspondance de Segalen en Chine)

Thèse Sophie Lesiewicz Le « livre (typo)graphique », 1890 à nos jours : un objet littéraire et éditorial innommé. Identification critique et pratique jeudi 17 janvier 2019 à 14h00 à l'Ecole Estienne (Segalen fait partie du corpus)

Appel à contribution pour la revue Intercâmbio

VICTOR SEGALEN, L’EXOTISME EN QUESTION

Hier et aujourd’hui, le distant et le proche, le même et l’autre

À la faveur des commémorations du centenaire de la mort du romancier et poète français Victor Segalen, et alors que l’émergence, tant théorique que critique, d’une

« fiction-monde » s’impose dans les études littéraires - laquelle met le comparatisme à l’épreuve et complexifie les prémisses des études postcoloniales -, et que la perspective classique dégagée par Edward W. Saïd sur le constructum de l’Orient par l’Occident ne rend plus compte, à elle seule, de l’étendue des questions soulevées par la globalisation des faits, des enjeux et des fictions, il nous semble pertinent de nous pencher, avec un recul théorique et dans un empan qui inclut les XIX, XX et XXIèmes siècles en langue française, sur la notion changeante et transversale d’« exotisme ».

La complexité, voire l’exigence critique, de cette entreprise tiendra forcément à la mise en cause des idéalisations de l’autre, aux nouvelles acceptions de l’exotique, mobilisées, entre autres, par de nouvelles modalités de voyage, et la mobilité généralisée et démocratisée de notre époque, notamment dans le tourisme comme industrie et pratique multimodale ; le tout surdéterminé par les potentialités techniques et médiatiques du rapprochement des cultures et par la création d’une attente différentielle, souvent à caractère commercial.

Par ailleurs, l’évolution des mouvements physiques et symboliques de la contemporanéité engage de nouvelles directions pour la perception de l’autre, qui ne pointent plus uniquement vers un Orient hypostasié, mais qui - en vertu d’une nouvelle géolocalisation du fait littéraire, notamment en langue française - déplacent et démultiplient les perspectives et les points d’observation (Mc Donald et Suleiman, 2010), de telle sorte que, par un effet de parallaxe, l’exotisme devient une donnée instable et aléatoire dans son passage à la fiction, et ne peut échapper à une lecture globale (Damrosch, 2009).

Enfin, dans les fictions narratives de langue française (et dans le discours de certains écrivains, d’où qu’ils écrivent), de plus en plus dénationalisées et inassignables à un seul lieu ou à une identité fixe, une certaine critique, parodie, détournement, voire refus ou réticence envers l’exotique s’affirment qui interrogent ou redessinent les espaces exotiques (Moura, 2003) par la construction de nouvelles liminalités géographiques (sud, périphéries européennes, etc.), la multiplicité de l’observation (à

 

partir d’ici et de là-bas), la complexité et créolisation du tout-monde (Glissant, 1998), ainsi que l’intuition d’une Histoire inévitablement connectée (Subrahmanyam, 2014).

Il importe, donc, de revisiter et d’actualiser, à l’aune des plus récentes approches théoriques, les aspects et les figures littéraires, thématiques et esthétiques (dis)continus engageant des perspectives exotiques, repérables dans la fiction narrative en français du XIXème siècle à nos jours. Ce faisant, on rendra un sincère et fructueux hommage à l’auteur de L’essai sur l’exotisme, dont on sait et sent l’urgence du projet d’une

« esthétique du Divers ».

 

Axes d’approche (uniquement en littérature et en langue française) :

 

  • Victor Segalen et l’exotisme ;
  • Lectures et revisitations de l’exotisme ;
  • Déclinaisons de l’exotisme ;
  • Exotisme et études postcoloniales ;
  • Exotisme et littératures de voyage ;
  • Exotisme et tourisme / autres mobilités ;

Nous vous prions de bien vouloir nous faire parvenir vos propositions (250 mots maximum) accompagnées d’une brève notice biobibliographique (10 lignes maximum) jusqu’au 30 juin 2019 au courriel suivant Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les propositions retenues feront l’objet d’un envoi de l’article définitif jusqu’au 31 octobre 2019 dans le cadre de consignes et d’un protocole de rédaction que nous vous transmettrons à observer scrupuleusement en cas de réponse positive du comité scientifique.

Nous vous invitons à découvrir notre revue sur http://ler.letras.up.pt/site/default.aspx?qry=id05id1184&sum=sim

Langues de rédaction : français et portugais.

 

Éditeurs du nº 12 : Ana Paula Coutinho, Maria de Fátima Outeirinho et José Domingues de Almeida

Directeur de la revue : José Domingues de Almeida

 

NB : une rubrique Autres papiers accueille des articles inédits touchant les Études Françaises et Francophones en dehors de la thématique proposée dans ce numéro précis.

Appel à communication Cahiers Victor Segalen 2019 N° 4 : Traduire Segalen

Nous envisageons de consacrer le 4e numéro des Cahiers Segalen à la traduction de ses œuvres.

Les études de traduction connaissent depuis quelque temps un véritable engouement dans la recherche universitaire. Mais, dans la mesure où Segalen crée son œuvre en se situant systématiquement à la frontière entre deux cultures, la sienne propre et celle qui fait l’objet de sa représentation littéraire (la Polynésie et la Chine essentiellement), les problèmes posés par son œuvre du point de vue des études de traduction sont tout à fait spécifiques.

Bei Huang avait proposé, sur le blog de l’Association (le 13 juillet 2011, voir https://associationvictorsegalen6.blogspot.com/search?q=huang+bei) une réflexion sur sa traduction de Peintures. Muriel Détrie, dans l’article consacré, dans le n° 3 des Cahiers (2017), à « Victor Segalen vu par les lecteurs chinois », avait également proposé des pistes de réflexion à propos de la traduction en chinois de certaines stèles. Enfin, dans le cadre du colloque de Cerisy-la-Salle (4-11 juillet 2018), une table ronde sur le sujet, s’est tenue comportant deux volets : tout d’abord une présentation par les participants étrangers ou d’origine étrangère de l’état des traductions des œuvres de Segalen dans le pays qu’ils représentaient (Maria Zinfert pour l’Allemagne, Esther Lin et Bei Huang pour la Chine et Taiwan, Makoto Kinoshita pour le Japon, Charles Forsdick pour la Grande-Bretagne et les États-Unis) , puis une étude plus en détail de deux stèles, soit « Éloge d’une vierge occidentale » et « Au démon secret ».

Nous proposons de prolonger cette réflexion en envisageant les pistes suivantes :

  1. Un volet de présentations:

1.1. Dans la suite de ce que nous avons réalisé à Cerisy, il faudra prévoir une présentation pays par pays des traductions des œuvres de Segalen. On peut imaginer qu’il s’agirait du texte initial du volume, qui pourrait résulter des contributions semi-rédigées des participants qui étaient présents à la table ronde. Je suis prêt à me charger de la rédaction de ce texte, en soumettant aux participants un premier texte résultant des notes que j’ai prises durant la table ronde.

1.2. On attend également une présentation par les traducteurs eux-mêmes des difficultés rencontrées et des partis pris (de tous ordres : quel public visé ? quel type d’appareil critique ? quel registre de langue à adopter ? comment traduire, plutôt que la lettre, les effets produits par le jeu sur la double culture dans laquelle se situe le texte ? etc.), présentation qui devrait s’accompagner, bien entendu, d’exemples précis.

  1. Un volet d’études de textes traduits:

2.1. On pourra analyser la traduction d’un poème ou d’un extrait, mais aussi celle d’une œuvre entière.

2.2. Il est possible de s’intéresser à la traduction du « lexique segalénien », en particulier dans ses écrits théoriques (on songe au mot divers par exemple).

2.3. Une étude de certaines difficultés récurrentes (comme les problèmes liés à la double culture évoqués plus haut) pourra également être proposée.

  1. Un volet de comparaisons:

3.1. Ce peut être une comparaison entre plusieurs traductions dans une même langue d’un même ouvrage.

3.2. Dans le même esprit, mais selon une approche plus appliquée, ce peut être une comparaison entre deux ou plusieurs traductions dans une même langue d’un même poème ou d’un même extrait.

3.3 On peut encore envisager une comparaison d’un texte-source unique dans plusieurs langues, afin de révéler les partis pris par les traducteurs, mais également les ressources propres à chaque langue.

Ces quelques pistes n’excluent pas toutes les propositions s’inscrivant dans les études de traduction, propositions qui seront examinées avec soin.

 

Vous voudrez bien me soumettre les propositions d’article avant le 30 septembre 2018. Une réponse rapide vous sera fournie sur le principe même.

Ensuite, nous attendons les communications rédigées pour le 31 décembre 2018.

Je rappelle que les Cahiers Segalen paraissent tous les 2 ans, et que la prochaine livraison a lieu en 2019.

 

Philippe Postel

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

06 22 16 28 05.

Recherche

Adhésion

  • Bulletin de cotisation

Bulletin de cotisation

ASSOCIATION VICTOR SEGALEN.

BULLETIN DE COTISATION 2018-2019

Read More